Donner son lait, comment ça se passe ?

12_affiche-don-lait

Quand il a été temps pour moi de songer à ma reprise, je me suis renseignée sur la conservation du lait maternel, mes droits en tant que salariée et compagnie. Au même moment, je suis retombée sur une présentation du don de lait. Je l’ai mise de côté, en me disant que ça me plaisait bien mais que là tout de suite, ma fille était prioritaire.

Et puis, Annabelle a refusé de boire mon lait chez la nounou. Qu’il soit chaud, froid, à température ambiante, au gobelet, à la pipette, à la tasse, au bib, frais, décongelé, sous forme de flan ou de crème dessert, etc. Rien à faire, elle ne voulait pas. Donc on a laisser tomber etj’ai accepté de lui donner un laitage pour rassurer sa nounou. Mais du coup, je continuais à tirer mon lait pour 1/ me soulager et 2/ entretenir ma lactation. Et mon congélateur se remplissait de lait « inutile ».

C’est à ce moment là que je me suis souvenue de l’appel aux dons du Lactarium. J’ai donc appelé celui dont je dépends (celui du CHU Bordeaux / Marmande) et une collectrice m’a rappelé pour convenir d’un premier rendez-vous pour fin juillet.

Lors du premier rendez-vous, on a beaucoup discuté et on en a profité pour remplir pas mal de papiers (le dossier de la donneuse). Ensemble nous avons regardé ce que contenait mon congélateur et elle a récupéré (avec mon accord of course) tout mon stock qui avait 3 mois et moins, soit environ 2 litres.

Elle m’a laissé des bouteilles stériles, des étiquettes et des pastilles de stérilisation à froid. De mon côté, je devais faire remplir un dossier médical à mon médecin traitant ou à ma sage-femme et faire une prise de sang. Bon, pour la prise de sang c’était folklorique car la nana ne comprenait pas pourquoi je devais refaire des sérologies puisqu’on les fait pendant la grossesse (euh oui mais mon bébé a 9 mois ^^) et que j’ai du batailler pour récupérer l’éprouvette !

Une fois ces formalités accomplie, j’étais officiellement une donneuse de lait 🙂

Voilà comment je procède au quotidien (sachant que j’ai la chance de bosser en freelance depuis chez moi) :

-le matin après avoir déposé Annabelle chez sa nounou, je rentre à la maison.

-je remplis mon saladier d’eau froide et je dépose une pastille de stérilisation dedans.

-je lave mon tire-lait à l’eau chaude et au savon puis je le mets à tremper dans le saladier (avec un couvercle).

-quand c’est l’heure, je me lave les mains (savons et eau chaude), je le essuie avec du sopalin et j’égoutte mon tire-lait avant de l’essuyer lui aussi avec du sopalin.

-ensuite je tire mon lait, je le stocke au frigo et je relave mon tire-lait.

Le tout me prend environ 15/20 minutes pendant lesquelles je regarde la télé, je téléphone ou je geeke sur mon téléphone.

Si je fais 2 tirages dans la journée, je les stocke au frigo jusqu’à ce qu’ils soient à la même température. Le soir, je transvase les 2 dans un grand bib stérile et je le mets au congélateur à -18°C. La collectrice passe environ toutes les 3 semaines, il faut donc avoir un peu de place 😉

J’ai commencé avec un tire-lait électrique double pompage loué chez Grandir Nature (le Calypso de Ardo) mais au final je préfère le manuel Avent Natural que j’avais acheté d’occasion pour partir à Paris (tirer son lait au Stade de France pendant le concert d’AC/DC, c’est rock’n roll ^^).

Donner son lait, c’est comme donner son sang : ça sauve des vies !

Crazy Little Home - Don de lait maternel
Presque 2 litres de lait attendent la collectrice sur cette photo 🙂

Chaque lactarium a sa propre politique concernant l’âge de l’enfant, la quantité minimale de don (ou pas), la stérilisation, le fait de récupérer ou non du lait postérieur à la création du dossier de donneuse, etc. renseignez-vous directement auprès du votre 🙂

Vous trouverez les infos sur le Lactarium dont vous dépendez sur le site de l’Association des Lactariums de France.

Voici aussi 2 articles sur le sujet, vous verrez que la pénurie ne date pas d’hier malheureusement : chez Les Mamans testent et chez Les Vendredis Intellos.

En attendant, si vous avez des questions, je me ferais une joie d’y répondre 🙂